Quels Sont Les Types De Virtualisation Dans Le Cloud Computing

La virtualisation fait partie intégrante de l’informatique d’entreprise depuis les années 60, lorsque les ressources informatiques étaient partagées par les universités et les grandes entreprises. Aujourd’hui, la virtualisation a en grande partie la même fonction, car les exigences du cloud computing nécessitent de grandes quantités d’instances virtuelles pour répondre aux besoins de nombreuses personnes à la fois.

Comment le Cloud Computing utilise la virtualisation Pour évoluer

Avant que votre entreprise ne migre vers le cloud, il est avantageux de comprendre l’architecture sous-jacente du cloud computing. Dans cet article, nous explorons la virtualisation dans le cloud computing et comment elle est utilisée pour offrir une expérience transparente et évolutive aux entreprises.

Qu’Est-Ce Que La Virtualisation ?

Pour faire simple, la virtualisation désigne le processus de création et d’exécution d’une instance virtuelle d’un système informatique dans une couche séparée du matériel utilisé pour l’exécuter. Pour ce faire, un ordinateur utilise un logiciel spécial qui simule les fonctionnalités matérielles pour créer un système virtuel au-dessus du système réel. Du côté des consommateurs, cela se voit le plus souvent lorsque vous essayez d’exécuter un système d’exploitation sur une machine virtuelle qui s’exécute sur un système d’exploitation hôte comme Windows ou Mac OS.

La virtualisation peut être décrite comme la création d’un ordinateur qui s’exécute sur un autre ordinateur. L’ordinateur virtuel, ou machine invitée, est un ordinateur entièrement fonctionnel qui peut accomplir les mêmes processus que votre ordinateur physique. Les processus accomplis par la machine invitée sont séparés des processus sous-jacents de votre machine hôte. Vous pouvez exécuter plusieurs machines invitées sur votre machine hôte et chacune reconnaîtra les autres comme un ordinateur séparé.

Quel Rôle Joue La Virtualisation Dans Le Cloud Computing ?

Avec les ordinateurs personnels, un seul utilisateur a accès à l’ensemble des données et des ressources informatiques d’une seule machine. En revanche, le cloud computing implique de nombreux utilisateurs interagissant avec des ressources qui peuvent être trouvées sur un seul serveur physique.

Pour répondre aux besoins uniques de chaque utilisateur, les fournisseurs de cloud utilisent la virtualisation pour créer des environnements capables de répondre aux demandes de chaque client. À mesure que de plus en plus d’utilisateurs arrivent, les fournisseurs de cloud peuvent créer davantage d’instances virtuelles pour répondre à la demande. Lorsque les gens quittent le système, ces systèmes peuvent être rapidement mis hors tension. La virtualisation est donc un moyen efficace de gérer les ressources informatiques, de maximiser l’utilisation et de minimiser les temps d’arrêt.

Types de Virtualisation Dans le Cloud Computing

La virtualisation a de nombreuses applications pratiques. En plus de pouvoir exécuter un système d’exploitation différent sur votre appareil (généralement appelé virtualisation matérielle), il permet également aux utilisateurs d’allouer des ressources matérielles à d’autres fonctions qui maximisent les performances de votre matériel. Voici quelques exemples de l’utilisation de la virtualisation dans le cloud computing.

Virtualisation des serveurs

Les serveurs physiques sont des machines puissantes dotées de plusieurs processeurs qui hébergent des fichiers et des applications sur un réseau informatique. À des fins de rationalisation, chaque serveur physique est généralement dédié à une application ou à une tâche spécifique. Cependant, cela peut devenir inefficace car chaque serveur n’utilisera qu’une fraction de ses ressources de traitement disponibles.

La virtualisation de serveur résout ce problème en permettant à un administrateur de convertir un serveur en plusieurs machines virtuelles. Ces machines virtuelles utilisent toutes les ressources du serveur et agiront comme des périphériques physiques indépendants les uns des autres, vous permettant d’allouer les capacités de traitement du serveur comme bon vous semble.

Virtualisation des applications

L’exécution traditionnelle d’une application utilise votre système d’exploitation existant et ses ressources matérielles. Essentiellement, vous exécutez l’application sur le dessus de votre ordinateur. La virtualisation des applications encapsule l’application et la sépare du système d’exploitation sous-jacent. Cela vous donne accès à l’application sans l’installer sur le périphérique natif.

La virtualisation d’applications permet à un administrateur d’installer l’application sur un serveur. Toute personne ayant accès à ce serveur peut alors accéder à l’application et l’exécuter comme si elle était installée sur ses appareils respectifs. Cela offre aux utilisateurs des avantages tels que la portabilité, le fonctionnement multiplateforme et la possibilité d’exécuter plusieurs instances de l’application.

Virtualisation de réseau

Un réseau informatique désigne un groupe d’ordinateurs connectés numériquement qui peuvent communiquer entre eux et partager des ressources. La virtualisation de réseau fait référence au processus de combinaison de ressources réseau en un seul réseau logiciel. Cela crée un réseau virtuel qui vous donne un contrôle administratif sur toutes les ressources matérielles et logicielles disponibles sur le réseau d’origine.

La visualisation de réseau vous permet de combiner plusieurs réseaux en une seule unité (visualisation externe) ou de connecter des conteneurs logiciels à leur propre réseau (visualisation interne). Tout type de visualisation réseau vous permet de diviser la bande passante disponible en canaux distincts qui peuvent être attribués et réaffectés selon les besoins.

Virtualisation des postes de travail

La virtualisation des postes de travail permet à l’utilisateur de créer un bureau virtuel qui est généralement hébergé sur un centre de données centralisé. L’utilisateur peut ensuite accéder à distance à ce bureau virtuel de n’importe où via un client léger (tel qu’un navigateur Web), créant essentiellement un poste de travail portable.

Virtualisation du stockage

La virtualisation du stockage fait référence au processus consistant à extraire plusieurs périphériques de stockage physiques et à les compiler en un seul cluster de stockage géré à partir d’un périphérique central. Ces périphériques de stockage apparaîtront alors à l’utilisateur comme un seul périphérique de stockage.

L’évolutivité est la clé

L’un des grands avantages du modèle de virtualisation, et même du cloud computing en général, est l’évolutivité. La migration vers le cloud permet à vos applications et à votre stockage de s’adapter à vos besoins, et vous n’avez même pas besoin de lever le petit doigt pour le faire.

Pour tirer pleinement parti de ce facteur d’évolutivité, vous devez migrer tout ce qui compte vers le cloud, un processus minutieux qu’il vaut mieux laisser aux experts – comme nous. Chez Network Coverage, nous avons des années d’expérience dans la fourniture de services cloud et informatiques aux entreprises clientes. Contactez-nous dès maintenant pour une consultation gratuite, et nous pouvons vous aider à virtualiser vos serveurs ou à entrer pleinement dans le cloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.